INFORMATIONS

Présentation

Il y en a sûrement de plus anciens, mais on ne les a pas encore retrouvés : du coup, on considère que les premiers dessins des hommes sont ceux qui ornent les parois des grottes sombres de l’Ardèche. Admettons. Ensuite, on trouve la décoration des Pyramides, des femmes de profil qui ressemblent toutes à Cléopâtre. Un peu plus tard, à Rome, des mosaïques et des fresques, très jolies, du genre que vous aimeriez voir dans votre salle de bains. Au Moyen-Âge, pas grand-chose, les châteaux étaient trop mal chauffés. Par contre, à la Renaissance, ça barbouille dans tous les coins, du sol au plafond et même sur des toiles, naissance du tableau. Les siècles passent, on peint, on dessine, on sculpte, on y passe beaucoup de temps et pas mal de matière. Heureusement apparaît la photographie qui démoralise la plupart des recopieurs des beautés de la nature. Certains résistent le pinceau à la main, inventent l’art abstrait. Pourquoi pas. Mais enfin, le sommet du génie humain et de son sens artistique est atteint lors de l’apparition de la confrérie des graphistes. Celui que nous venons de capturer a choisi par discrétion le pseudonyme facilement mémorisable de Johann Hierholzer, ne nous demandez pas comment ça se prononce, alors que son nom véritable est Léonard de Rembrandt. Ce site présente quelques-unes de ses œuvres : grande est notre chance car sa modestie le pousse à repousser les offres des plus grands musées de sa rue. On ne se refait pas. Bonne visite.

Guy Robert

Presentation

There are surely more ancient, but we haven’t yet found them : anyway, we consider that the first drawings of man are those that decorate the walls of the dark caves in the Ardèche. Then, we have the decoration of the pyramids, women with profiles resembling that of Cleopatra. A little later in Rome, mosaics and frescos, very nice, the kind you like to admire in your bathroom. In the middle ages, not much happened, the castles were badly heated. But, in the Renaissance, there was a bit of painting everywhere, from the ground to the ceiling, and even on canvasses, hence the birth of the painting. Centuries passed, we pained, we drew, we sculpted, and we spent and used a lot of time and matter. Luckily, the photography arrived which demoralised most of those who copied the beauties of nature. Certain resisted the hand to the brush, and abstract art was invented. Why not. And at last, the peak of human genius and his artistic sense was achieved with the appearance of the brotherhood of the graphic artist. One we have just captured, has chosen through discretion the pseudo name of Johann Hierholzer, and don’t ask us how it is pronounced, even though his real name is Léonard de Rembrandt. This site presents some of his work : we are very lucky as his modesty pushes him to turn down offers from the biggest museums in his street. We never change. Have a good visit.

Guy Robert

PUBLICATION/PRESS

No items found.

Le Perroquet

LE PERROQUET #1 La jeune fille sans tête du tramway abandonné / THE PARROT # 1 The headless girl of the abandoned tramway

LE PERROQUET #1 La jeune fille sans tête du tramway abandonné est un projet de bande dessinée, l’histoire de Stéphane Durel est dessinée par Johann Hierholzer. Elle peut se décliner sous différentes formes : devenir un projet multimedia (avec des animations, des sons et de la musique au fil de la lecture d’une BD numérique) ou être éditée traditionnellement… ou les 2 ! ``Aimez`` la page Le Perroquet et suivez l’évolution de cette histoire qui sera alimentée au fur et à mesure de l’avancée du travail (idéalement sur 3 tomes).

THE PARROT # 1 The headless girl of the abandoned tramway is a comic strip project, the story of Stéphane Durel is drawn by Johann Hierholzer. It can be declined in different forms : to become a multimedia project (with animations, sounds and music while reading a digital comic) or be traditionally edited... or both ! ``Like`` the page Le Perroquet and follow the evolution of this story that will be fed as the work progress (ideally on 3 volumes).

Projet BD à soutenir (gratuitement) sur la page FaceBook : Le Perroquet#1 La jeune fille sans tête du tramway abandonné…
Comic book project to support (free) on the FaceBook page : The Parrot # 1 The headless girl of the abandoned tram…

Remerciements / Thanks

Merci à Martin Zhâ pour notre collaboration sur ce site et sur le web, à Philippe Houssin pour ses belles photos, à Stéphane Durel pour ses histoires de ``Perroquet`` et à Adelo Basileus pour la musique du clip ``Le son du silence`` du SMA et celle du ``Perroquet``.